Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Yuyu et ses conneries...
Ven 10 Oct - 15:58 par Yukia Kazeo

» Akemi Kiba, la chaleur du feu.
Sam 27 Sep - 16:41 par Yukia Kazeo

» Hébéros, le vice des Hommes
Sam 27 Sep - 16:19 par Yukia Kazeo

» Message de la directrice
Ven 26 Sep - 19:12 par Yukia Kazeo

» Le message de procuration
Ven 26 Sep - 19:07 par Yukia Kazeo

» Yukia Kazeo, une survivante dans le vent
Ven 26 Sep - 14:48 par Yukia Kazeo

» Catégories de dons
Ven 26 Sep - 14:02 par Yukia Kazeo

» Contexte (implicite et explicite)
Ven 26 Sep - 13:59 par Yukia Kazeo

» La fiche de présentation
Ven 26 Sep - 13:53 par Yukia Kazeo

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur FacebookSuivre Forumactif sur TwitterSuivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 5 le Dim 10 Sep - 13:19

Yukia Kazeo, une survivante dans le vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yukia Kazeo, une survivante dans le vent

Message par Yukia Kazeo le Ven 26 Sep - 14:47


Nom:Kazeo
Prénom:Yukia
Surnom(s):Ia, Yuyu
Âge:17 ans (10 mai)
Origine:Canadienne et japonaise
Orientation:Hétérosexuelle
Classe:1ère année de lycée
Don:Pouvoir sur l'air (maîtrise)

Histoire
Mon histoire n'est pas un conte de fée. Mais elle commence bien par "il était une fois".
Il était une fois, à Montréal, une jeune femme du nom de Léa McAlisée, qui venait de rencontrer un jeune étudiant transféré: Shôta Kazeo. Ce sont mes parents. Ils avaient une vingtaine d'années quand ils se sont connus. Comme je le disais, mon père avait été transféré à Montréal pour ses études de langues. Ils (lui et ma mère) sont immédiatement tombés amoureux l'un de l'autre.
Je sais. On dirait une histoire dans un film. Cependant c'est la pure vérité. Je suis née après leur deuxième année de mariage, d'après ce qu'on m'a dit. Le 10 mai. Le portrait craché de ma mère, me disait souvent ma grand-mère. Même couleur de peau, de cheveux, d'yeux...
Bon, cela dit, ma famille est compliquée. Ma grand-mère maternelle ne parle que français et anglais. Mes grands-parents paternels ne parlent que japonais. Ma mère parle le français, l'anglais et apprends le japonais et mon père est totalement trilingue. Et moi? Je suis quadrilingue: francophone, anglophone, japoniphone (?) et j'ai fini d'apprendre le coréen 1 an avant le Cataclysme. Youpi!
Ce n'était pas l'événement le plus traumatisant de ma vie. Bien au contraire. Le 26 juillet de cette même année, je rentrais du collège assez tard, à cause du club de dessin. Le festival approchait et je voulais finir les prospectus au plus tôt.
Le soleil se couchait et le ciel prenait les teintes roses orangées du crépuscule. Absorbée dans ma contemplation, je m'étais trompée de rue et me trouvais dans une ruelle sale, l'air mal famée. Des voix menaçantes émanaient des recoins ombragés. Je me mordis la lèvre, soudainement apeurée. Les voix se rapprochèrent.
Je ne voyais pas leurs visages. La lumière m'aveuglait. Je ne voyais pas les coups qu'on me donnait, mais quoiqu'il en soit, je les sentais. Je voyais déjà les hématomes qui s'étaleraient sur mon épiderme pâle dès demain. Si je m'en sortais.
J'étais trop faible pour me battre. De toute façon, je ne savais pas quoi faire. J'en étais réduite à hurler mes poumons à chaque frappe qu'on me portait, prostrée dans un coin humide et visqueux. Un rire retentit, plus proche que les autres voix. Je me recroquevillais au mieux.
Une main forte me contraint à me déployer et tira sur les boutons de mon gilet. Je n'y voyais rien, mais je savais déjà ce qu'il allait faire. Ce qu'il allait ME faire.
Je vous épargne les cinq minutes suivantes qui constituèrent ma plus grande humiliation, dans toute ma vie. Je ne croyais plus revoir la lumière du jour quand des éclats de rire familiers tintèrent dans mes oreilles. Adélie et Neï. Une lueur d'espoir me nimba de nouveau.
"Élie!!!! Neï!!!! A l'aide!!!! Je suis là!!!"
Les rires ont cessé, remplacés par des murmures inquiets. Mes agresseurs semblèrent paniquer.
" Ia? Ia, t'es là?appelait Neï.
- Yuyu! Réponds! criait Adélie.
- Par ici!
- Bordel, tu vas la boucler!
- Aaaaaah!!!"
De nouveaux coups plurent. Mais pas sur moi, cette fois. Sur les co*****s qui avaient voulu me détruire. Je rouvris les yeux, en grand. Adélie m'avait rejoint et m'aidait à me relever en me soutenant par les épaules. Et Neï transformait mes agresseurs en Picassos. Honnêtement, j'étais soufflée. Je savais pas qu'il pouvait faire ça...
Nous nous enfuîmes en courant, Adélie très rapidement, Neï avec moi dans les pattes et moi comme me le permettaient mon corps endolori. Adélie nous quitta quelques minutes plus tard, en changeant de direction et agitant la main. Nous lui sourîmes puis reprîmes notre route, plus calmement.
Neï se proposa de me raccompagner, ce que j'acceptais. J'avais du mal à mettre un pied devant l'autre. Arrivée devant chez moi, je m'assis sur la marche de pierre, à la recherche d'une explication plausible à raconter à mes parents et mes frères et sœurs et profitant du calme du soir avant d'entrer dans l'incroyable vacarme familiale.
Non, ce n'est pas une blague. Après moi, ma mère n'a eu que des jumeaux ou des triplés. J'ai neuf petits frères et sœurs, si bien qu'entrer chez moi revient à être animateur au centre aéré... OK, petite présentation rapide: les deux premiers jumeaux: Kei et Ren (10ans), puis les triplées: Ruka, Reko et Lily (7ans), suivies des jumeaux (x2): Gus et Jayce (5ans) et pour finir les faux jumeaux: Kat et Tyler (quelques mois). Une vraie tribu! Et en plus, mes parents ont réussi à s'arranger pour qu'il y ait autant de prénoms occidentaux que de prénoms japonais. De vrais génies!
Je sursautai en entendant la voix de Neï.
"Ça va?
- Oui, oui. T'en fait pas.
- Ça a pas l'air."
Je haussai les épaules. Mon ami m'attira à lui par ces mêmes épaules. Et fit quelque chose auquel je ne m'attendais, mais alors là, pas du tout.
En sentant la pression de ses lèvres sur les miennes et de sa main sur ma nuque, j'avais eu la vague impression de devenir une statue de pierre.
Puis il était reparti normalement et j'étais rentrée. On en a plus jamais reparler depuis.
Voilà donc ma journée la plus étrange jusqu'au Cataclysme. Je ne raconterais pas ce jour. C'est celui où mes parents ont perdu la vie. J'ai miraculeusement pu sauvé mes frères et sœurs, et nous avons tous été recueillis par Kori Fushijisa, la directrice de Elements Gards.
Elle sait bien qu'elle ne remplacera jamais nos parents et elle n'essaye même pas de le faire. Ça me va. Elle nous a tous plus ou moins intégrés à l'école. Nous sommes les tous premiers pensionnaires de l'internat.
Seul bémol à ce tout nouveau tableau, nous payons quand même les frais. Mais on a une ristourne (Alléluia!!). Dix loyers pour le prix d'un. Ouf! C'est donc à cause de ces fichus frais que je travaille comme serveuse au Café de l'école. Quelle plaie!

Caractère
Le caractère de Yukia est assez calme, se s'énervant pas souvent. Tout le contraire d'Adélie. Elle a une imagination débordante et une créativité analogue. Yukia aime beaucoup embêter les gens qu'elle apprécie, juste parce qu'elle les aime bien. Elle est d'une humeur constante, souvent rieuse et un peu moqueuse. La seule exception a sa constance est à son réveil. Elle est alors de très mauvaise humeur.
Son tempérament correspond bien à l'élément dont elle a les pouvoirs: libre. Yukia n'entre jamais dans des débats où les prises de positions sont trop pleines de conséquences, mais elle n'hésite presque jamais à donner son avis quand on le lui demande.
Yukia est cependant quelqu'un de très attentionnée, intelligente et têtue, sur les bords

Physique
[Avatar: I.A (Aria on the planets)]
Yukia a des longs longs cheveux blonds, presque blancs. Sur le côté de sa tête, deux épis rebelles s'obstinent à rebiquer à l'horizontale. Elle tresse des mèches au niveau de ses épaules.
Elle n'est pas très grande, avoisinant un mètre soixante, pas plus. Sa peau est naturellement pâle et n'a pas une forte réaction aux rayons du soleil.
Yukia a les yeux bleus, brillants, vraiment expressifs. Elle ne se maquille pas, n'y trouvant aucune utilité.
Tout comme la plupart des élèves de l'air, elle est très imaginative et s'habille avec un style très personnel et particulier.
Quand elle ne porte pas son uniforme, elle superpose un sweet à la découpe singulière sur un simple top noir, qu'elle assortie à une jupe plissée rose. Elle dépareille ses bas, alliant une haute chaussette noir à une autre plus courte, marquée de deux bandes blanches sur le haut. Elle porte également une lanière noire, d'une matière inconnue, autour de la cuisse, et des bottes blanches et roses.
Autrement, son uniforme se compose d'une chemise noire, d'une veste marron et d'une jupe assortie, d'un ruban vert clair et de collants noirs. Yukia porte, des fois, des lunettes quand elle travaille ou dessine et des bottillons beige en daim

Relations
Neï Mizuko:
Un ami. Yukia le répète depuis sa plus tendre enfance, elle ne le perçoit pas autrement. Elle apprécie cependant de se reposer sur lui, à la manière d'une petite sœur envers son grand frère.
Adélie Delâtre:
Son amie la plus proche, avec qui elle aime bavasser pendant des heures sur des sujets futiles. Elle adore la taquiner, Adélie étant réactive.
Ses frères et sœurs:
C'est une question d'âge: elle n'est "que" la grande sœur de Kei et Ren, est presque idolâtrée par Ruka, Reko et Lily, adorée par Gus et Jayce, et est presque une maman pour Kat et Tyler. Yukia est très protectrice envers toute sa famille. Gare à ceux qui leur voudrait du mal!
La directrice Kori Fushijisa:
Yukia s'est un peu méfiée de cette femme qui leur proposait un toit à tous les dix, avant d'admettre qu'elle ne leur voulait pas de mal. Elle reste cependant très formelle avec la dame, se contentant d'une relation directrice/élève.

Et derrière l'image?
Prénom: Yukia (non, l'admin ne donnera pas son propre nom! Pas un peu fou, nan???)
Age: 16 ans
Fréquence de connexion: Tous les jours, mais malheureusement jamais après 22h... (P.S: oui, l'admin a une connexion pourrie... Et alors?)


Dernière édition par Yukia Kazeo le Mer 8 Oct - 13:11, édité 7 fois
avatar
Yukia Kazeo
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur http://elements-gards.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yukia Kazeo, une survivante dans le vent

Message par Yukia Kazeo le Ven 26 Sep - 14:48

Bon, bah... Je m'auto-valide? cheers
avatar
Yukia Kazeo
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur http://elements-gards.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum